background image
72
_____________________________________________________________
Le Monde
Jean Paul Ledeur, roi des bleus
Avec sa ``
gueule d'artiste
'`, Jean Paul LEDEUR a fière allure. On le surprend au
travail portant une blouse de lin blanc (sur laquelle est brodé ``
Art Doctor
'`) et un pistolet
qui fait gicler une peintu
re bleue. ``
Les Sioux vous accueillent en rouge, moi c'est en
bleu. Je suis obsédé par le bleu.
'` Pas n'importe lequel. Le fameux bleu d'Yves Klein,
auquel on réduit souvent cet artiste disparu en 1962, et dont la formule (dénommée IKB)
ne peut être util
isée que par Jean Paul Ledeur, restaurateur exclusif des oeuvres du
nouveau réaliste.
``
Fa
ites attention, c'est salissant
.
'` Klein est partout. Dans l'atelier, où une oeuvre
``
malade
'` attend d'être restaurée, mais aussi dans son bureau où quatre sculpt
ures,
propriété du restaurateur, cohabitent avec une carpette du même bleu.
On l'accuse de réaliser des Klein à la chaîne avec son pistolet de peinture ou son
rouleau. Il s'explique
:
'`
Yves Klein voulait couvrir le monde de son bleu. Sa veuve a
décidé que quatre sculptures originales (la Victoire de Samothrace, la Vénus
d'Alexandrie, la Terre bleue, l'Esclave mourant) seraient tirées à 300 exemplaires et la
Victoire de Samothrace à 175 exemplaires. J'ai donc réalisé autour de 1 500 éditions.
Pas une de plus.
'`
Mais le travail de restauration est différent entre une oeuvre réalisée par Klein lui
-
même et une édition
: ``
Cette dernière peut être repeinte par mes soins si elle est
altérée ; en revanche, on ne touche jamais à un original. Ce serait modifier
l'oeuvre.
'`
On comprend pourquoi avec le temps, le bleu noircit. ``
Si je modifie la couleur du
pigment, je modifie la nature de l'oeuvre.
'`
Cette distinction se retrouve dans les prix : autour de 4 millions de francs pour un
original, 100 000 à 300 000 francs pour une édition de Klein.( note de Ledeur - décembre
2010 - ces estimations à valeur 1995 env.)